François Léveillée
LA BIOGRAPHIE

Humoriste
C’est vers la fin des années 80, alors que François Léveillée est encore auteur-compositeur-interprète, que sa carrière est marquée par un virage majeur. Ses chansons sont empreintes de son humour candide et écorcheur. Son style le pousse naturellement à l’écriture de monologues humoristiques qu’il intègre tranquillement à ses spectacles. C’est ainsi qu’il est invité à participer aux « Lundis des HaHa », ce qui le lance officiellement dans le domaine de l’humour. Lors de cette période, il donne naissance à des personnages à l’humour absurde et pamphlétaire, dont l’illustre homme d’affaires Bob Cashflow, l’animateur de pastorale Aimé D’amour, le bricoleur Alban Picole ainsi que l’inénarrable directeur d’école Édouard Blanchet.

François participe à de nombreux événements importants de la scène humoristique québécoise, tels que « Les Parlementeries » en 1993 et 1994, au « Bye Bye 97 » et à de nombreux Galas dans le cadre du Festival Juste pour rire. Puis, fort de ses expériences scéniques, il crée son premier spectacle éponyme, qu’il présente à plus de 250 reprises.

En 1998, il présente son second spectacle, « Welcome to l’an 2000 », dans lequel il brosse un portrait plutôt grinçant de la génération des baby-boomers. En 2002, après plus de 200 représentations, ce spectacle lui inspire d’ailleurs l’écriture d’un recueil de nouvelles qu’il intitule « Le village des valeurs perdues », ouvrage dans lequel l’artiste dénonce, avec humour, des travers de la société québécoise.

Depuis sa création en 1999, le Festival Le Grand Rire fait appel à ses talents pour créer et animer des galas thématiques, ce qui l’amène à travailler en collaboration avec une panoplie d’artistes de renom.

En 2003, il met sur pied « La cinquantaine », un spectacle à travers lequel il porte un regard lucide, drôle et touchant, sur les relations hommes-femmes, la paternité et les petits revers de la vie au quotidien. Lorsque François mettra fin à cette tournée, il aura offert plus de 225 spectacles.

En 2005, il effectue un passage remarqué au Montreux Festival du rire. Il répétera l'expérience en 2009 et 2010 à Paris.

L’année 2009 marque le grand retour de l’humoriste sur les planches montréalaises où il présente son tout nouveau spectacle simplement intitulé « François Léveillée ». Cette rentrée s’effectue au théâtre du Gesù en octobre. Le spectacle à saveur d’humour et de musique met en valeur des thèmes actuels tels le phénomène Tanguy et le syndrome du nid vide. Sans oublier le grand retour de Bob Cashflow qui décide de gérer lui même sa santé…

Pendant que la tournée québécoise bat son plein, François poursuit son cheminement artistique en explorant différentes avenues. S’ajoute à sa feuille de route, une incursion dans l’univers radiophonique, puisque la station Boom FM (104,1 et 106,5) diffusera quotidiennement ses capsules humoristiques. Un beau défi pour l’artiste multidisciplinaire !

 

Comédien
C’est en 1996, dans « Pouding Chômeur », un film de Gilles Carle, qu’on découvre les talents de comédien de François Léveillée. Le cinéaste lui apprend beaucoup sur le métier d’acteur. Il accumule depuis une multitude de rôles à la télévision, dont celui de Georges Morin dans le populaire téléroman « Annie et ses hommes » à TVA, qui lui vaut une nomination au Gala des Gémeaux en 2005. De plus, l’humoriste incarnera prochainement un policier « pas reposant » dans le film Le Colis, mettant entre autres en vedette Emmanuel Bilodeau, Gildor Roy, Sylvie Léonard, Pierrette Robitaille, Jean-François Mercier et Pierre Verville.

 

Animateur
Son métier d’humoriste le conduit à l’animation de nombreux événements. Plusieurs se souviendront de la co-animation de François Léveillée et de Lise Dion au Gala du Festival Juste pour Rire en 1997, où ils incarnaient les délirants personnages de Francky et de Lison. Ce numéro fait maintenant partie des pièces d’anthologie du Festival Juste pour Rire.

Depuis sa création en 1999, le Festival Le Grand Rire fait appel à ses talents pour créer et animer des galas thématiques. On a pu le voir performer en duo avec de nombreux humoristes, dont Lise Dion, Normand Brathwaite, Steve Diamond, Mike Ward, les Denis Drolet et plusieurs autres. L’édition du Grand Rire 2002 lui a valu une nomination à l’ADISQ dans la catégorie « Émission de télévision de l’année - Humour ».

En 2000 et 2001, François Léveillée a le bonheur d’animer les demi-finales du Festival international de la chanson de Granby, festival qui encourage la relève musicale dans la francophonie depuis plus de quarante ans.

Grand amateur de construction et de bricolage, il co-anime la série télévisée « Habitaction » durant sept années consécutives, y apportant sa touche d’humour. Pas étonnant qu’on lui ait demandé d’être le porte-parole du Salon Chalets et Maisons de campagne du Québec dont le partenariat dure depuis 5 ans.

François Léveillée anime également le Grand Gala des Mérites du français (éditions 2006 et 2007), événement chapeauté par l’Office québécois de la langue française, qui célèbre la langue et la culture francophone d’ici et d’ailleurs, ainsi que la Journée internationale de la Francophonie.

 

Auteur-compositeur-interprète
Au début des années 70, c’est à titre d’auteur-compositeur-interprète que François Léveillée fait son entrée dans l’univers du spectacle. Il compose des chansons à la fois touchantes et drôles, qui ne manquent pas d’opinions et de sincérité. Ainsi, il acquiert une solide expérience scénique qui le mène à parcourir les pays de la francophonie, mais aussi plusieurs régions des États-Unis et de l’Amérique latine. Bien que François Léveillée soit connu du public surtout pour ses monologues, il n'a jamais délaissé sa carrière d'auteur-compositeur-interprète pour autant. À preuve, il n’a cessé d’intégrer des chansons cocasses originales à chacun de ses quatre spectacles d’humour. Une passion particulièrement présente dans son plus récent spectacle.

 


Scripteur
La réputation de François Léveillée à titre d’auteur n’est plus à faire. En 1997, il remporte le Félix « Scripteur de l’année » avec Lise Dion pour le premier spectacle solo de cette dernière. Le même scénario se répète en 2002, remportant le même trophée avec François Massicotte et Lise Dion pour le spectacle « Lise Dion ».

Le Gala les Olivier lui remet également un prix « Coup de chapeau » en 2001 pour le remercier d’avoir assumer la conception de cette fête de l’humour québécois en 1999 et en 2000. Il mérite également le trophée de « Auteur de l’année » avec Louis-José Houde et Sylvain Larocque pour le spectacle « Tueur à gags » de Sylvain Larocque.

En 2002, Lise Dion remporte l’Olivier « Spectacle d’humour de l’année », dont François Léveillée est le co-auteur et le metteur en scène.

Récemment, son travail auprès de Sylvain Laroque lui valait l’Olivier « Auteur de l’année » pour le spectacle « Vu d’même », honneur qu’il partage avec Sylvain Larocque, Daniel Gagnon, Laurent Paquin et Pierre Hébert.

 

Metteur en scène
1997 : Spectacle « Mon premier One-Woman show » de Lise Dion
(Félix « Scripteur de l’année » avec Lise Dion)

1998 : Spectacle « Welcome to l’an 2000 » de François Léveillée

1999 et 2000 : Le Gala les Olivier
(Prix « Coup de chapeau »)

1999 à 2009 : Galas du Festival le Grand Rire

2001 : Spectacle « Rumeurs » de Jean-Michel Anctil
Spectacle « Tueur à gags » de Sylvain Larocque
(Olivier « Auteur de l’année » avec Louis-José Houde et Sylvain Larocque)

2002 : Spectacle « Lise Dion » de Lise Dion
(Félix « Scripteur de l’année » avec François Massicotte et Lise Dion)
(Olivier « Spectacle d’humour de l’année »)

2003 : Spectacle de France D’Amour
Spectacle d’Amélie Veille

2004 : Spectacle « 25 ans de Cégeps en spectacle » dans le cadre des FrancoFolies

2005 : Spectacle de France D’Amour

2006 : Spectacle de Jean et Jean-Marie Lapointe

2008 : Gala Mike Ward et Patrick Groulx au Festival Juste pour rire

2010 : Spectacle « Vu d’même » de Sylvain Laroque
(Olivier « Auteur de l’année » avec Daniel Gagnon, Laurent Paquin, Pierre Hébert et Sylvain Larocque)

Plusieurs producteurs le sollicitent pour ses talents de scripteur, concepteur, animateur, metteur en scène et auteur-compositeur-interprète afin d’élaborer des projets de spectacles, de séries télévisées, de publicités et de projets spéciaux. Il siège également au conseil d’administration du Grand Rire de Québec.

 

Porte-parole
François Léveillée est un artiste engagé et il n’hésite pas à s’impliquer dans différents organismes culturels et humanitaires.

Pendant dix ans, l’artiste a agit à titre de porte-parole pour la Fondation Alzheimer Vilar et depuis plus d’une décennie, il participe à des levées de fonds pour la Fondation Jean Lapointe, en plus de siéger au conseil d’administration.

François fut désigné porte-parole du festival de la chanson et de l’humour Le Tremplin de Dégelis à deux reprises, soit en 2006 et en 2009.

De plus, l’humoriste est le porte-parole du Salon Chalets et Maisons de campagne du Québec depuis son inauguration en 2006.

 


Écrivain
François Léveillée publie son premier livre, le recueil de nouvelles « Le village des valeurs perdues », en 2002, aux éditions Les Intouchables. Dans ce premier ouvrage, François Léveillée dénonce avec un humour grinçant des travers de la société québécoise. Il s’attaque à l’idéologie néolibérale caractérisée par un individualisme je-m’en-foutisme et irresponsable. Selon l’auteur, le Québec d’aujourd’hui est devenu un immense marché aux puces où tous sont prêts à brader principes et valeurs au nom de l’argent.